Le Light Painting avec de la paille de fer

La genese

Tout d’abord, Light painting signifies en anglais, peindre avec de la lumière. C’est une très belle expression je trouve. La première fois que j’ai employé la technique avec de la paille de fer, c’était en 2014 lors d’une séance photo sur le thème de Orange Mécanique.

Portrait dans le thème du film Orange Mécanique – 1/4sec f6.3 ISO400

Depuis ce jour j’ai gardé l’idée d’appliquer cette technique lors d’un mariage. En aout dernier, c’était chose faite lors d’un mariage dans une ferme en Écosse.

Portrait artistique des mariés avec de la laine de fer en fusion
Portrait artistique des mariés avec de la laine de fer en fusion (Canon 5DIV + Canon 24-70mm L 2.8 II @45mm (1-sec F11 ISO200) + 2 flashs Godox AD200 + Parapluies + Filtre ND grad Hard 2 stops + accessoires pour l’effet pyrotechnique

Le matériel

Si l’effet est visuellement incroyable, le matériel pour la réalisation est vraiment des plus basiques. En effet, tout ce dont tu as besoin se trouve ci-dessous.

Pour ce tutoriel, j’ai utilisé également:

Exposition longue

Qui dit Light Painting, dit forcement une exposition relativement longue. Dans le cas présent, on souhaite capturer le mouvement de la paille de fer en fusion donc il nous faut du mouvement. Cela dit, il y n’a pas que l’action des étincelles qui régit le temps de pose. En effet, si tu souhaites introduire un modèle dans ta photo, il va te falloir compter sur le flou de bouger. Il est quasiment impossible pour une personne de rester parfaitement immobile pendant une seconde ou plus. Donc si jamais tu te retrouves confronter a cette difficulté, je te conseille de trouver une posture confortable pour ton modèle et dans un environnement pas trop froid. En écrivant cette dernière phrase, tu peux te rendre compte à quel point je n’avais pas choisi la route la plus simple pour réaliser ce tutoriel. En effet, on est en octobre en Écosse avec 4°C à la tombée de la nuit, une heure tardive un mercredi soir et bien sûr, on n’a pas mangé le diner!

Exposition de 5sec révèle du flou de bouger même en utilisant le flash avec le 2ème rideau

Fige ton sujet avec ton flash

Si jamais tu composes une photo avec un modèle et la technique de light painting (avec ou sans la paille de fer), je te conseille d’utiliser un flash pour minimiser le flou de bouger. Ceci fonctionne, car la vitesse à laquelle ton flash émet son vaisseau de lumière se compte en millième de seconde et ainsi figer l’action. Dans notre cas, il faut que ton flash possède la fonctionnalité de 2e rideau.

Le deuxième rideau

L’option de 2e rideau permet de programmer le déclenchement du flash à la fin de ton exposition. Par défaut, ton flash se lance au début de l’exposition, mais la beauté du 2e rideau permet de figer l’action. C’est un peut comme si tu disais a ton appareil: « tu photographies tout pendant x secondes, mais tu mets l’accent sur une chose en particulier » (l’objet ou la personne photographiée); ici ton modèle.

L’icon de l’option du 2e rideau sur ton flash ou dans les paramètres de réglage du flash de ton DSLR

Nous aurons l’occasion de parler plus en détail du 1er et 2e rideau avec notre flash dans un tutoriel futur. Cela dit, comme je l’explique dans la vidéo, le flash ne fera pas beaucoup de miracles si ton sujet est légèrement éclairé pendant toute la durée du temps de pose.

L’effet pyrotechnique (à l’aide la paille de fer)

Une fois que tu as trouvé ta composition, ton exposition, il est enfin temps de jouer avec la paille de fer. Il te suffit d’accrocher ton fouet à un bout de corde. Il est évident que ton fouet doit être en métal afin de ne pas fondre durant le procédé. La longueur de la corde va dépendre de la largeur du diamètre que tu souhaites avoir. Sache que tu pourrais très bien ne pas utiliser un fouet de cuisine et utiliser un bout de grillage à poule pour emprisonner la paille de fer. Ensuite, tu vas prendre un peu de paille de fer que tu vas enfiler à l’intérieur du fouet. Ne condense pas trop la paille dans le fouet afin qu’elle ait assez d’oxygène pour pouvoir bien s’embraser.

ATTENTION: Il est très important que celui ou celle qui manipule la paille de fer en fusion ainsi que toute personne à proximité soit protégé contre les étincelles. Parapluie, veste en cuire, lunette et gants sont de bons accessoires. Il faut aussi éviter de faire ce genre de séance photo dans des lieux à risque tel qu’une grange où on trouve de la paille ou du foin, dans la foret…

Puisque ton exposition a été réglée en mode manuel, à ce niveau de la séance, la seule chose qui peut varier est l’effet obtenu par les étincelles. En fonction du volume de paille embrasé et du temps de pose, l’effet des étincelles sera plus ou moins important. Ci-dessous, tu trouveras différents clichés (non retouchés) capturer lors de la réalisation de ce tutoriel. Notre temps de pose était court, 2.5sec seulement, donc en fonction du déclenchement de la pose par rapport a la progression de l’embrasement on a plus ou moins d’étincelles.

2.5sec f11 ISO100 + 2 flash Godox Ad200 + gel CTO + gel CTB BB2500K

2.5sec f11 ISO100 + 2 flash Godox Ad200 + gel CTO + gel CTB BB2500K

2.5sec f11 ISO100 + 2 flash Godox Ad200 + gel CTO + gel CTB BB2500K

Conclusion

J’espère que tu auras trouvé ce tutoriel intéressant. Le Light Painting avec de la paille de fer est un procédé relativement simple à exécuter, mais qui demande plusieurs essais pour obtenir un bon résultat. J’aurais aimé avoir pu produire LA photo parfaite pendant ce tutoriel, mais malheureusement ce n’est pas le cas. Cela dit, c’est tout à fait faisable comme je l’ai prouvé avec la photo des mariés sur le banc pris le soir de leurs noces.

Ici, j’avais envie de voir si je pouvais rattraper le coup en fusionnant les deux derniers clichés afin d’avoir le meilleur de chaque: Moins de flous de bouger et plus d’étincelle. Dis-moi dans un commentaire ce que tu penses de tout cela, et dis-toi que dans quelques mois, ce sera surement le thème de notre concours. Cependant il y d’autres choses à couvrir avant cela. 😉

Fusion des deux clichés du dessus afin d’avoir moins de flou de bouger et plus d’étincelle

Comment photographier un mariage dans une ferme
  • 18
  •  
  •  
  •  

Commentaires

    1. Tom Auteur du sujet

      Pourtant je suis de retour depuis un petit moment 😉 Merci pour le commentaire Michel.

  1. Daniel Houzé

    Bravo, cela fait du taf à organiser, essais, échecs, essais, réussite !
    à essayer

    1. Tom Auteur du sujet

      En toute honnêteté je n’avais pas forcement la tete a ca, ce jour là mais en restant méthodique, on s’en sort toujours.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *